Test The Cave : la caverne prend le pouvoir

1

Disponible depuis le 23 janvier dernier sur le Playstation Network (PSN), The Cave est le dernier jeu de Double Fine Productions édité par Sega. Le développement du jeu a été supervisé par Ron Gilbert. Vous vous rappelez Day of Tentacle ou The Secret of Monkey Island ? Et bien c’était déjà lui aux manettes. Mais revenons en à The Cave. Le titre est téléchargeable sur PS3, Wii U, Xbox 360 et PC/Mac (via Steam).

The cave Chevalier

C’est l’histoire d’une Caverne …

qui parle et qui sera le narrateur de cette histoire. Avant de vous lancer dans son exploration, il faudra choisir parmi 7 candidats les trois que vous mènerez pour explorer les profondeurs et les mystères de la  caverne. Chacun ayant un but et des aspirations que la caverne pourrait matérialiser :

  • Les jumeaux
  • Le fermier
  • Le chevalier
  • L’aventurière
  • Le moine
  • La voyageuse dans le temps
  • La scientifique

Prenons le chevalier par exemple, celui-ci est à la recherche d’une épée qui ferait de lui un chevalier reconnue. La caverne lui proposera alors de trouver excalibur. Mais la caverne est facétieuse et  tout ne se passera jamais comme on l’imagine. En effet, les personnages n’ont rien du stéréotype habituel. Sous l’armure du chevalier se trouve en faite un petit gredin qui a saisi l’opportunité de voler les affaires d’un chevalier mourant sur le bord de la route. Chaque personnage à sa propre histoire qu’il sera possible de découvrir tout au long du jeu en trouvant des runes. Celles-ci débloqueront des images représentant l’histoire de chaque protagoniste. L’aventure sera donc différente pour chaque trio de personnages que vous choisirez au début de l’aventure. Enfin pas vraiment, chaque personnage disposant d’un tableau propre entremêlé de zones identiques quelque soit les personnages choisis.

The cave mécanisme

Mais il se passe passe quoi dans la caverne ?

Et bien, il s’agit de progresser dans la caverne. Pour cela, il va falloir utiliser nos neurones. En effet, la progression se fait en résolvant des énigmes ou en actionnant des mécanismes. Chaque personnage dispose d’un pouvoir spécial qui nous aidera à plusieurs occasions. De la même façon, ils peuvent porter des objets comme de la dynamite, un sceau qui servirons toujours à quelque chose … ou non. Pour switcher entre chaque personnage, il suffit d’appuyer sur l’une des directions de la croix directionnelle de la manette. Ce sera très utilise car certains mécanisme nécessiteront l’action de plusieurs personnages en même temps ou l’un après l’autre. Par exemple pour distraire un dragon tandis que l’un des personnages vole un trésor dans son dos. Les énigmes ne sont pas trop difficiles et on ne reste jamais bloqué très longtemps. Un run complet dans la caverne dure à peu près 5h la première fois, moins une fois que l’on sait ce qu’il faut faire dans les zones communes. Du coup pour réaliser l’aventure de tous les personnages, il faudra s’aventurer au moins 3 fois dans la caverne.

The cave excalibur

Et la caverne dans tous ça ? elle fait quoi ?

Et bien, elle commente. Elle est la touche d’humour qui fait tout le charme de ce jeu. Elle raconte à la fois l’aventure et parfois donne des indices. Souvent drôle  parfois cynique, la voix de la caverne n’en reste pas moins votre guide. Si les voix du jeu sont en anglais, le titre a été entièrement sous-titré en français le rendant ainsi accessible au plus grand nombre. Graphiquement le jeu est très agréable. Chaque décor fourmille de détails et de couleurs chatoyantes.

The cave dragon

Je prend un billet ou pas ?

Et bien je dis oui. The Cave est un petit jeu pas cher qui vaut le détour. Mêlant plate-forme, humour, énigmes et mécanismes tordus. Le jeu est une expérience très plaisante. Sa durée de vie qui peut paraitre un peu faible offre finalement un rapport qualité prix plus qu’honorable. Franchement si vous aimez l’humour fin et parfois cynique, les jeux de plate-forme et vous triturez un petit peu les neurones, ce jeu est fait pour vous. En tous cas j’ai adoré !

Ma note

7 Tomiiks.com

Laissez un commentaire