Mes Tests JV

Test Voice of Cards The Forsaken Maiden

Deuxième épisode de la série des Voice of Cards, The Forsaken Maiden vient nous offrir une nouvelle aventure. Yoko Taro est toujours au scénario d’ailleurs. Le jeu reprend les mêmes principes que le premier épisode. Je serais donc succinct sur cet aspect mais vous pouvez toujours aller lire mon test de Voice of Cards: The Isle Dragon Roars pour en découvrir tous les détails. Sachez également que les deux histoires sont indépendantes. Même si connaissant Yoko Taro, je ne serais pas surpris qu’un épisode final voit le jour en liant toutes ces histoires.

Un univers innocent

Dans cet univers et plus particulièrement sur l’archipel où démarre l’histoire, des prêtresses assurent la survie des populations. On y incarne, Samjïn, un apprenti marin qui a recueilli Alva, une jeune fille intimement liée aux destins des prêtresses de leur île. Malheureusement sans pouvoir, elle n’assume pas son rôle et son île est vouée au déclin et à la merci des menaces oppressantes venant de l’extérieur du village. Ni une, ni deux, lui qui voulait tant quitter son île et prendre la mer, embarque Alva et décide d’aller quérir de l’aide auprès des prêtresses des îles environnantes. A la différence du premier épisode, l’océan sera ici un terrain de jeu prépondérant puisque l’on pourra naviguer dessus comme l’on bougeait son pion sur les terrains des précédents épisodes.

Yoko Taro & Keiichi Okabe pour l’éternité

Ce duo magique est une fois de plus à l’ouvrage. Et mon Dieu que je les aime. L’un pour sortir des histoires passionnantes et l’autre pour nous offrir des musiques qui touchent mon coeur à chaque fois. Et je n’oublie pas Kimihiko Fujisaka à la création des personnages pour donner vie à cette histoire. Square Enix, entendez mon appel, laissez leur carte blanche pour tous leurs projets. Petits, moyens ou gros, ne bridez jamais leur talent, jamais ! Ecoutez-moi cette musique dans le trailer ci-dessous, c’est magnifique !

De nouvelles méchaniques pour The Forsaken Maiden

Si les mécaniques de bases sont toujours présentes, nous avons droit à quelques subtilités. Pour rappel, Voice of Cards est un RPG au tour par tour maquillé en jeu de rôle à base de carte. La stratégie est toujours d’actualité et c’est ce qui fait le sel de ce genre de jeu. Une nouvelle fonctionnalité d’attaque fait son apparition puisque certaines compétences en duo ne pourront être lancées que si 2 personnages bien spécifiques font partie de notre escouade. C’est gourmand en gemmes d’action mais terriblement efficace.

Je vous parlais d’escouade et bien là aussi cela bouge. D’une part l’aventure comptera plus de personnages jouables au total. De plus lors des affrontements, notre équipe pourra compter jusqu’à 4 assaillants. D’autre part, nous ne pourrons choisir sa constitution. En effet, l’équipe sera imposée et dépendra des sursauts scénaristiques. Le point positif, c’est que cela apporte de la cohérence au récit. Toutefois cela donne un peu moins de souplesse ou même de variété dans l’appréhension des combats.

Autre nouveauté, un mode rapide fait son apparition. Il permet d’accélérer la vitesse du jeu. Etonnamment, un message de narrateur nous indique que cela peut rendre le jeu instable. Au final, je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est une feinte au niveau de la narration. Quoi qu’il en soit, je ne l’ai pas activé.

Voice of Cards The Forsaken Maiden vient donc nous offrir une nouvelle histoire en reprenant tous les codes qui ont fait le succès du premier épisode. Si vous l’avez aimé alors vous pouvez foncez les yeux fermés sur celui-ci. La direction artistique, les musiques et l’histoire ont encore visé juste à mon goût. Le gameplay quant à lui reste dans la même veine que le premier. Ce RPG déguisé fait encore mouche même si je pourrais me plaindre du nombre toujours conséquent de combats aléatoires. Un peu moins de combats mais plus de reward d’XP pour équilibrer serait un moindre mal pour le prochain épisode. Ce qui éviterait l’implémentation de ce mode « rapide » un peu bancal. Et bien qu’il n’y ait pas eu d’annonce en ce sens, je suis tout de même certains que cet été nous verrons l’avènement d’un troisième jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page