Prolongez le rêve avec l’artbook « Tout l’art de Bloodborne »

0

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un artbook. Mais pas n’importe lequel, il s’agit de celui de mon GOTY 2015 à savoir Bloodborne. Oui, 2015 c’est loin ! Mais les gars de Mana Books ont (enfin) décidé de sortir sous notre contrée l’artbook officiel du jeu.

Acheter l’artbook officiel de Bloodborne ici

Entre rêve et cauchemar, peur et folie, le Chasseur arpente les rues de Yharnam à la recherche du mystérieux Pâlesang qui pourra le sauver. Châteaux en ruine, forêts, université, églises… La quête du Chasseur lui fera traverser un univers gothique dans lequel il devra affronter les créatures oniriques qui se dresseront sur son chemin et triompher des Grands Anciens.

Ce recueil recense plus de sept cents travaux préparatoires qui vont des personnages aux environnements en passant par toutes les monstruosités que l’on peut rencontrer dans la ville de Yharnam. Celles-ci sont réparties sur deux cents cinquante pages. La couverture rigide est très classe et fait penser à un vieux grimoire renfermant une histoire interdite. Les pages, en papier glacé, proposent des impressions de très bonne qualité. Mention spéciale aux pages pleines où l’on a l’impression d’être aspiré par le cauchemar du chasseur. Les illustrations des nombreux boss de Bloodborne sont également folles. on a la possibilité de distinguer de nombreux détails passés inaperçus durant les affrontements in-game.

Cette édition est bien entendue traduite en français, c’est là son principal avantage versus une édition US sortie il y a plus d’un an. Les différentes annotations des croquis, dessins et autres nous donnent parfois quelques citations qui prolongent l’immersion même si la plupart du temps cela se résume à un titre uniquement. A noter qu’il comprend tous les éléments du DLC Bloodborne: The Old Hunters.

Un bel artbook qui parlera évidemment au fans de Bloodborne mais aussi à tous ceux qui aiment la direction artistique inspirée de Lovecraft et de l’époque victorienne.

Laissez un commentaire