Manga et japanimationMes avis Manga

Avis Manga : Flow – tome 1

Wooo, voilà une toute nouvelle licence qui débarque chez Kana et que j’ai adoré. Bien loin des blockbusters actuels, Flow offre une lecture et un dessin qui appelle le calme, la bonne humeur et l’apaisement. Clairement, après la lecture de ce premier tome, je me sentais juste bien. Yuki Urushibara nous sert une histoire aux frontière du surnaturel. Et pourtant celle-ci est terriblement ancrée dans la vie de tous les jours des personnages que l’on sera amené à rencontrer. Enfin sachez que Flow se déclinera en trois tomes. Une histoire courte qui fait déjà partie de mes coups de coeur de l’année à l’instar de Panda Detective Agency.

  • Titre : Flow Tome 1
  • Scénario & Dessin : Yuki Urushibara
  • Edition : Kana
  • Date de parution : 19 novembre 2021
Flow – Tome 1

Synopsis Flow – Tome 1

Hirota, secondé par son chat Sachô, est un spécialiste des flows, ces phénomènes bizarres qui déforment l’environnement. Hirota traque leur source pour essayer de les faire stopper au plus vite. Chima se présente à son bureau pour devenir son assistante et elle se retrouve directement embarquée sur sa première scène de flow. Dans ce boulot pour le moins étrange, il faut s’attendre à tout !

Kana

L’histoire suit donc Hirota dont le métier est de résoudre les problèmes engendrés par les Flows. Ces phénomènes sont à chaque intimement liés aux émotions d’une personne. Toutefois, bien qu’étant les instigatrices de ces flows, elles ne s’en rendent compte que rarement. Et bien que les Flows aient durée limitée dans le temps, cela peut aller de quelques secondes à plusieurs années !

C’est ainsi que l’on rencontre Chima, nouvelle stagiaire du bureau d’investigation d’Hirota. Sous son apparence d’ado de 12 ans, elle a en réalité 35 ans ! Victime d’un Flow, elle s’est retrouvée du jour au lendemain avec un corps d’enfant. Elle rejoint Hirota afin de l’aider dans ses enquêtes avec l’espoir d’inverser les effets que son corps à subit.

Un troisième personnage s’invite également à la fête. Il s’agit de Shachô, le chat d’Hirota. Particulièrement sensible à ces effets surnaturels, il fera office de guide dans chacune des enquêtes. Et vous verrez, c’est un vrai personnage à part entière qui pourrait bien vous décrocher quelques sourires.

Tout au long de ce premier tome, nous allons donc découvrir cet univers qui pourrait être le notre à peu de chose près. Des Slice of Life avec ce grain de poésie et ce trait très fin qui m’ont transporté pendant ma lecture. Et puis, les flows sont mystérieux. Nous savons que nous allons en découvrir plusieurs. Pourtant chacune de leur apparition est surprenante car on se sait jamais sous quelle forme elles vont se manifester. Et puis derrière chacune d’entre elles se cache un personnage, une histoire, une émotion vive ! C’est toujours bien raconter, avec douceur et parfois un brin de mélancolie.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai été conquis par ce premier tome et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite de cette aventure. Yuki Urushibara par ses histoires et ses dessins nous emporte avec elle et l’on aurait envie de ne jamais redescendre dans notre réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page