Jeux vidéoTests jeux vidéo

Sonic Colours Ultimate, le test sur Nintendo Switch

Sonic Colours Ultimate fait partie des annonces de Sega pour fêter le 30e anniversaire de Sonic. Il s’agit d’un remaster de l’épisode sorti sur Wii et DS en 2010. A l’époque, le jeu avait bénéficié d’une bonne critique. Voyons voir ce que donne ce remaster disponible sur PS4/PS5, Xbox One/X, Series S/X et Nintendo Switch.

Sonic Colours Ultimate fonce à travers les étoiles

Sonic et Tails doivent encore une fois déjouer les plans machiavéliques de Dr Robotnik. Cette fois, ce dernier s’attache à capturer différentes espèces Alien nommées Wisp pour s’emparer de leurs pouvoirs et repartir ensuite conquérir leur monde. Pour réaliser ces méfaits incognito, il a construit un parc d’attractions dans l’espace. Et c’est donc ce parc qu’il va falloir parcourir de long en large pour libérer les wisp. Au total, six zones, elles-mêmes divisées en plusieurs niveaux, nous offriront des escapades féériques qui s’achèveront pour chacune d’entre-elle par un combat de boss

Dans Sonic Colours Ultimate, on traverse donc différents tableaux à toute vitesse où se cachent moult collectibles, bonus, wips et ennemis. Sonic peut alors courir à toute allure, faire des glissades ou encore réaliser des attaques boules pour se débarrasser des ennemis. A chaque Wisp retrouvé, celui-ci nous prête son pouvoir et on peut alors obtenir un court instant de nouvelles capacités. Le tout dans une chorégraphie frénétique qui à l’époque était vraiment cool mais qui semble un peu désuète aujourd’hui malheureusement.

En effet, ce remaster s’emploie uniquement à améliorer résolution et framerate. Le gameplay n’a pas été touché. Un peu de contenu bonus est toutefois à souligner comme les courses face à Metal Sonic, l’ajout de checkpoints dans le mode solo ou encore la possibilité de customiser l’apparence de Sonic. Enfin, la bande-son a été entièrement remixé et ça c’est plutôt cool car les pistes de la version originale étaient déjà très sympathiques à écouter !

Une version Switch indigne de ce nom

Mais voilà, bien que je me faisais une joie de découvrir Sonic Colours Ultimate, j’ai fais l’erreur d’y jouer sur Nintendo Switch. Digital Foundry a testé le jeu et voici les mesures récoltées :

  • PS5: 1440p à 60FPS.
  • PS4: 1080p à 60 FPS avec quelques chutes de framerate
  • PS4 Pro : 1440p à 60 FPS avec quelques chutes de framerate
  • Xbox Series S : 1080p 60 FPS
  • Xbox Series X : 4K 60 FPS
  • Xbox One S : 900p 60 FPS avec quelques chutes de framerate
  • Xbox One X : 4K 60 FPS avec quelques chutes de framerate

Quant à la Nintendo Switch, préparez-vous car la différence de performance est notable. En mode docké, on se situe à une résolution de 900p à 30 FPS et en mode nomade on a droit à du 600p toujours à 30 FPS. Bordel, même pas du HD Ready ! Sans parler des chutes de framerate également présentes, un flou omniprésent et des temps de chargement ultra long ! Ok, la Nintendo Switch n’est pas un monstre de puissance mais là, ça sent vraiment le portage à la va vite. DECEVANT !

Evidemment que je ne peux pas vous conseiller cette version de Sonic Colours Ultimate sur Nintendo Switch. Le portage est vraiment mauvais. Je vous enjoins à plutôt y jouer sur PS4 Pro, Xbox One X, Xbox Series S/X ou encore sur PS5. Au delà de la performance brut, ce remaster est plutôt paresseux et vous retrouverez un Sonic Colours dans son jus d’époque. A découvrir ou à RE-découvrir pour les fans du hérisson bleu ! De mon côté, je croise les doigts pour un vrai jeu nextgen reprenant l’ADN de ce titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page