Mes Tests JV

Test Dirt 5 sur PS5, le rallye Arcade et Extreme

Dirt 5 est le premier jeu physique que j’ai eu sur PS5 et à ce titre, je me suis fait un plaisir d’y jouer. Cela faisait longtemps que je n’avais pas touché à un Dirt. Du coup, il a fallu me re-familiariser avec cette conduite extrême et totalement arcade ! Car oui, Dirt 5 est loin d’être une simulation à la Forza Motorsport ou Gran Turismo. Ici, le plaisir est immédiat et les coups de frein se font plus rares.

Dirt 5, un mode carrière anecdotique

Le mode carrière est assez anecdotique en soi. Toutefois, il permet de se lancer dans des séries de courses intenses. Ce mode permet surtout de balayer l’exhaustivité des tracés et des véhicules du jeu. En effet, il y a pas moins d’une douzaine de catégories de caisses. On y retrouve des voitures de rallye « classique » comme la 205 T16 Evo 2, des bombinettes plus récentes comme la Polo GTI R5 mais aussi des voitures plus exotiques comme la Armada Engineering Unlimited Truck. A chaque course, on amasse de la monnaie virtuelle et du Fame. Ce qui nous ouvrent de façon classique de nouvelles courses et débloque l’achat de véhicules toujours plus performants.

Dégât Dirt 5
Heureusement les dégâts n’influent pas la conduite

Vive la météo dynamique

Là où Dirt 5 en met pleins les yeux, c’est sans aucun doute sur les environnements et la réalisation graphique de ceux-ci. Les voitures sont correctement modélisées et les dégâts et salissures qu’elles subissent sont toujours un plaisir pour moi. D’autant que cela n’affecte pas la conduite. Et heureusement car je n’aurais pas fini beaucoup de courses sinon.

Poussière, neige, pluie, boue, il faudra braver les éléments dans Dirt 5

Les circuits et tracés sont vraiment variés et plaisants à arpenter. D’autant que la météo dynamique vient ajouter du piment. Ce n’est pas simplement la météo qui change mais bien tout l’environnement qui se modifie au fil de la progression du tracé. Par exemple, la neige qui commence à tomber en début de course finira par recouvrir d’une épaisse couche blanche la piste. C’est donc non seulement la partie graphique mais aussi les sensations de conduite que la météo dynamique impact.

L’ambiance est bien présente

Pour un premier jeu de caisse sur console next-gen, Dirt 5 fait le boulot. Il propose donc un jeu à la conduite arcade avec une prise en main immédiate. Les premières courses sont grisantes et l’effet wahou de la météo dynamique fait son office avec réussite. Toutefois la prise de risque est minime et on risque d’en faire vite le tour. C’est pourquoi Codemasters a déjà annoncé des mises à jour « gratuites » du jeu qui se verra proposer de nouveaux tracés et véhicules. De quoi tenir jusqu’à la sortie de Gran Turismo 7 ?

Le Mode photo de Dirt 5
Les papelitos d’Amérique du Sud sont de la partie
De beaux reflets sur le capot et dans les flaques
Le rallye rétro à sa place dans dirt 5
Le rallye rétro à sa place dans dirt 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page