Jeux vidéoPlayStationPS4Tests jeux vidéo

Test God of War sur PS4, Kratos renaît de ses cendres

S’il y a bien un jeu que tout le monde attendait en ce début d’année, il s’agit sans aucun doute du nouveau God of War. Celui-ci va d’ailleurs lancer une nouvelle salve d’exclusivités sur PS4 avec les prochaines sorties de Detroit Become Human (25 mai), Spider-Man (7 septembre).

Longtemps teasé, je me demandais vraiment ce dont allait devenir Kratos dans cette nouvelle épopée au coeur du royaume d’Odin. Les scénaristes et développeurs allaient-ils faire fi du passé de Kratos tout en bouleversant profondément le gameplay de ce nouvel opus ? Et surtout qui est ce jeune garçon, nommé Atreus, que l’on a vu de nombreuses fois et qui semble accompagner Kratos ? Ce sont des questions auxquelles je vais vous répondre (sans spoiler évidemment) dans ce test.

Ce nouveau jeu God of War nous fait d’abord perdre nos repères. Que ce soit au niveau du scénario ou du gameplay. La douce chaleur de la Grèce antique laisse place au froid d’une région nordique de Midgard tandis que les lames du chaos ont été troquées par une hache magique.

Aidez le blog, achetez God of War ici

God of War PS4

God of War, de quoi flamber avec votre TV 4K HDR

Avant d’introduire un peu l’histoire, je vais m’arrêter quelques secondes sur les graphismes du jeu. Vous le verrez à travers mes screenshots issus de ma PS4 Pro même si ceux-ci, HDR oblige, ne leur rendront pas 100% hommage. God of War est tout simplement magnifique quel que soit l’environnement que l’on traverse (et vous verrez, il y en a plus d’un). La direction artistique est folle ! Ça fourmille de détails et d’effets, les royaumes que l’on traverse semblent vivre devant nos yeux. Le seul défaut que je note est au niveau du bestiaire (boss et mob de base )que je trouve très décevant tant la première trilogie avait mis la barre haute.

God of War PS4

Vous l’aurez surement deviné, l’histoire tourne autour de Kratos et de son fils Atreus. Ces derniers doivent aller répandre les cendres de leur défunte femme/mère en haut du plus haut sommet. Evidemment cela ne sera pas aussi simple que cela. J’ai donc embarqué dans une aventure incroyable faite de rencontres, de rebondissements, d’interrogations et de surprises qui m’ont littéralement scotché devant mon écran. Le tout est incroyablement bien narré notamment grâce aux personnages qui viendront faire un bout de chemin avec nous. Difficile d’en dire plus sans ne rien dévoiler mais sachez que j’ai vraiment été absorbé par les évènements et retournements de situation qu’on vécût Kratos et Atreus.

God of War PS4

Un gameplay revisité, c’est gourmand, c’est croquant !

La première chose qui frappe, c’est de passer en mode TPS avec une caméra mobile que l’on gère manuellement. Rappelez-vous, les premiers God of War avait cette particularité d’avoir des plans fixes dans lesquels on évoluait. On gagne énormément en dynamisme même si cela rend parfois des combats beaucoup plus brouillons. Mais à mon avis, c’est mieux ainsi tellement on sent toute la brutalité de Kratos et l’agilité d’Atreus quand les deux virevoltent au milieu des démons. Et comment ne pas parler de la nouvelle hache magique de Kratos qui impose un style incroyable une fois qu’on la maitrise correctement.

God of War PS4

 

Kratos et Atreus vont bénéficier d’une touche de RPG dans cette nouvelle aventure. En effet, il va être possible de les équiper d’armures (torse, gant, taille) qui vont, en plus de modifier leur aspect visuel, leur offrir des bonus de statistiques et de compétences. De même, il sera possible d’y apposer des enchantements pour encore plus de bonus. A la manière des MMO et Action RPG, le loot aura un code couleur bien défini allant du loot commun au loot épique en passant par du légendaire. De même, les armes de nos héros pourront évoluer et recevoir des runes qui leur permettront de réaliser des attaques spécifiques dont certaines issues des précédents God of War. On n’en dispose que de deux à la fois, ce qui poussera à bien réfléchir au moment de les associer.

En plus de cela, nos deux compères disposeront d’arbres de compétences qui nous aideront fortement dans notre quête. En progressant dans le jeu, en affrontant les ennemis et en réussissant des quêtes, on accumule de l’XP qui pourra être justement dépensé pour déverrouiller de nouvelles compétences. Ne pas sous-estimer celles d’Atreus, bien qu’étant notre sidekick, il se révèlera rapidement d’une aide précieuse pouvant attaquer à distance, au corps-à-corps ou en immobilisant nos ennemis.

God of War PS4

Quand il n’y en a plus, il y en a encore !

Une fois le jeu fini, ne ratez surtout pas la seconde fin cachée. Pour cela, écoutez bien ce qui se dit durant la première cinématique de fin, elle contient un indice sur ce qu’il y aura à faire pour trouver la seconde. De plus, il y a énormément de contenus à découvrir post endgame. Des quêtes annexes, des collectibles mais aussi des épreuves avec de jolis butins à la clé. Tout cela est d’autant bien amené que l’on ne s’ennuie pas en les faisant. Cela vient du fait que tout est scénarisé et on découvre beaucoup de lore en les réalisant. Des informations concernant la quête principale mais aussi beaucoup de background qui donne encore plus de profondeur à cette  nouvelle histoire.

A tel point que je n’ai pas pu m’empêcher d’aller chercher le platine de God of War, mon dix-septième ! Je ferais surement un billet dessus. Apparemment, ça intéresse pas mal de monde. Sachez juste que le jeu se termine en une vingtaine d’heures et il faudra en compter à peu près autant pour débusquer tous les trophées. Quoi qu’il en soit, il n’y a aucun missable, vous pourrez tout d’obtenir après la fin du jeu. En effet, le terrain de jeu prend la forme d’un monde semi-ouvert où il sera possible d’accéder à toutes les zones en fin de partie.

God of War PS4

Voilà, j’espère que je vous ai suffisamment donné envie d’aller vous le procurer car honnêtement ce jeu est une perle sur tous les aspects. Les quelques points négatifs que j’ai abordés ne viennent en aucun cas entacher la réussite de ce nouveau God of War. Il a le mérite de relancer une saga à bout de souffle et de donner corps à, sans aucun doute, une nouvelle trilogie en partant sur des bases incroyablement réussies !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.